There is no harm... It's a storm in a tea-cup !

09 avril 2016

Does he miss me? Yes he does.

Je suis tombée amoureuse d'un garçon. 
Il avait l'air de m'aimer, ou au moins de m'apprécier.
Il avait parfois même l'air d'être comblé.
J'avais parfois l'impression de lui manquer.

C'était faux.

Posté par FoolSikka à 00:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Don't believe me.

Oh je ne crois plus en rien.
Mais promis.
Je ferais des efforts, un jour, pour au moins croire en moi.

Posté par FoolSikka à 00:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2015

Do not claim. It's ugly.

Et de manière impulsive, j'ai envie de devenir invisible. J'ai envie de disparaître. Juste pour devancer ceux qui ne me connaissent pas. Parce que j'ai l'air absente, j'ai l'air de ne pas exister, si j'en crois ce qu'il montre au publique. Alors j'ai soudainement envie que ça devienne vrai.
Ainsi je ne serais plus déçue.

Je n'aurais plus de peine, quand on le croira aux bras d'une autre.

Oh, certes, il paraît qu'il n'a pas le temps pour ça.

Suis-je arrivée au bon moment ?

Posté par FoolSikka à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2015

Low Battery

Aujourd'hui, le monde se renverse un peu. Une fine pluie de mélancolie s'est acharnée à me noyer.
En vain. Mais j'ai été touchée.
C'est alors que je fini ma journée de boulot.
La gorge nouée, le mal de ventre, les bouffées de chaleur et bientôt l'envie de pleurer.
Je me sens loin. Trop loin. Et je me sens bête. Bien trop aussi, pour pouvoir relativiser.
Ce midi, j'allais mal. Il s'est amusé à me pousser à bout, lui,
ce petit machin qui ne vit que depuis une quinzaine d'année, à peine.
Il a réussi. J'étais en colère. J'étais enragée. Je l'aurais gifflé, si on me l'avait autorisé.
Mais non. Je suis restée neutre. Enfin pas tout a fait.
Et je n'ai rien fait. Je me suis tue, pour ne pas envenimer les choses.
Je sais que j'ai plus de force que cette petite chose. Je sais de quoi je suis capable.
Mes dix années m'ont donnée plus de répartie qu'il ne peut l'imaginer.
J'aurai pu. Je pense que j'ai bien fait. 

Bien fait de ne rien faire.

Mais voilà. Ce midi, j'allais mal. Ce midi, j'ai appelé à l'aide. En vain.
Ce midi, il était avec une autre. Et je suis malade des autres.
Surtout quand il ne me répond pas.
Je deviens chèvre, je deviens bête à manger du foin. La jalousie.
Stupide sentiment égoiste et égocentrique aussi inutile que le H de mon prénom !
Pourquoi? Ca me complique la vie, ça me fend le coeur et je ne me reconnais pas.
Il faudrait que je me reprenne. On m'a conseillé de me taire, l'autre jour. On me l'a conseillé.
Et on a rajouté "La jalousie ne l'empêchera pas de te tromper, si ça devait arriver, ça arrivera." 
Frayeur. Peur. Manque de confiance en soi.
L'amour me tuera, si je ne me contrôle pas mieux que ça. 

Posté par FoolSikka à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2014

I'm okay.

J'suis pas en chiffon.
J'suis pas en porcelaine.
J'suis pas en bois.

Mon nez ne s'allonge jamais.
Pourtant, je mens parfois...
IMG_6386

Posté par FoolSikka à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 octobre 2014

I had to tell...

IMG_3598



J'ai besoin de partir. J'en ai besoin pour construire ma vie, sur des bases plus saines.
Ce serait un peu ma piste pour le décollage.
Je partirais. Là, je fini mon année et je vois. Et quoi qu'il arrive, je partirais loin. 
Même si je dois m'en aller seule. Toute seule.

J'ai une famille sympa, globalement. Je n'ai pas à me plaindre. Mais ils m'étouffent.
C'est comme ces arbres dans la rue, entourés d'une cage moisie. 
Un arbre en cage.
Y a vraiment qu'un Homme, pour inventer ça...
Mes racines ont besoins de place, j'ai besoin d'oxygène. 
Respirer l'air frai. Sans jugement. 

J'ai lu ce que tu as écrit... J'ai bien tout lu. Tu passeras à autre chose, si tu veux, mais moi pas. Je t'appellerais trop souvent. Et tu en auras marre. Mais dès que tu auras envie de soleil, tu pourras venir chez moi.
J'avoue que j'aurais aimé que tu me suives, mais c'est con et égoïste, parce que si ça se trouve, au bout de quelques mois, je vivrais avec lui. Tu me pardonnes, dis?
Sinon, tu viens. Mais on ne vit pas ensemble. Et tu te trouves un appartement, que tu partageras avec trois mecs que tu ne connais pas. Un relou. Un black un peu métrosexuel. Et un mec hyper grincheux, mais qui t'attirerait sans trop que tu ne comprennes pourquoi. Ce serait un peu ton opposé. Toi qui rit tout le temps pour rien. 
J'adore quand tu ris pour rien.
Continue...

Je t'aime...

Posté par FoolSikka à 14:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 octobre 2014

Tick.

Il m'a offert une montre à gousset.
J'entend son tic tac rapide, qui me semble frénétique et presque angoissant.
Je sens la pression monter.
Est ce que je m'en sortirais?

La vie ne tient qu'à un fil. A un rien. J'ai des croyances étranges et folles.
Tellement cinglées, que j'arrive à les argumenter. 
Dans ma tête, ça parait clair. Mais les autres, peut être ne comprennent-ils pas? 
Parfois j'ai l'impression que le tic tac s'accélère.
C'est moi. C'est juste moi, qui m'emballe. Alors j'arrête tout, je reste un moment silencieuse, je ne bouge plus du tout et j'écoute. C'est moi. C'est juste moi qui me suis emballée. 
Est ce que je m'en sortirais? 

J'aimerai que tu m'aimes. Et j'aimerai t'aimer tout autant en retour.
Pour l'instant c'est le cas, mais plus tard, sait-on jamais. 
Est ce que je m'en sortirais?

Je n'ai pas peur de la maladie. Je n'ai pas peur de la mort.
Je ne la sens pas proche de moi. Ce n'est pas maintenant, que je partirais.
J'ai peur de l'amour...Est ce que cette fois, ça va marcher?
Ou est ce que je serais de nouveau seule dans les mois à venir.
Est ce que je m'en sortirais? 

Est ce qu'on s'en sortira?

Je suis heureuse que vous soyez tous là près de moi.

Posté par FoolSikka à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2014

C'est triste mais beau. Et surtout surprenant.

On s'en doutait tous. Ca se voyait déjà, alors qu'il entrait à peine dans ma vie.
Je le niais sans arret, mais vous le saviez.
Oh, ce n'était pas un mensonge, non. Je pensais resister. J'y croyais. Vraiment.
Je ne sais pas où tout ça me mènera. Un échec supplémentaire ou quelque chose de beau, de bon,...
Qu'est devenu la simplicité, la tendresse? Tout ce que j'ai connu est parti en fumé. 
On pourrait tout essayer. Essayer de tout changer. 
Parfois j'ai l'impression qu'au final nous laissons tous tomber.
C'est bien plus compliqué que ça ne devrait l'être. 
En cinq jours, il m'a montré que les choses pouvaient être différente. 
C'est peut être un accident. Ou c'est peut être qu'il tient à moi.
Plus que les autres.
En si peu de temps.

Posté par FoolSikka à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 août 2014

The Catchy Dun Daisy

unnamed

 Un chat sauvage, une fleur légèrement abîmée, qui vient pourtant d'éclore.

La cascade de tes cheveux noirs charbonneux, qui me chatouille quand je m'endors.
Tes yeux pétillants, charmant, quand tu chantes tes chansons d'antant.
Ta bouche colorée, quand tu y déposes ton rouges à lèvres clinquant. 
Tes robes fleuries, qui quand tu danses, s'envole rondement.
Et tes doigts curieux, qui carressent mon visage délicatement. 

 

J'ai gagné de tendre souvenir en passant peu de temps avec toi.
Tu restes une inconnue. Une personne pleine de mystères.
Mais je ressens comme une alliance à ton égar.
Comme une envie de te revoir. 

Posté par FoolSikka à 15:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Why the fuck are you looking at me..?

You are who you are.
I am not guilty of your facts nor your choices.
You made me wrong, you made mistakes.
You are a lier.
You are a fool.
You've got a problem with yourself.

I do have some too.
I try to get better day after day.
I don't think you do.

I'll never say anymore that's my fault ...
...Ever.

Posté par FoolSikka à 15:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]